VEOLIA À VOS CÔTÉS
Promesse #2 nous réagissons et vous aidons à faire face... à l'hiver

 

 

 

 

VEOLIA VOUS INFORME
Faites des économies d'hiver... et variées

L'hiver s’installe et les températures plus basses s’accompagnent pour nous tous, de l’envie de se réchauffer. Mais, comment rester au chaud sans trop dépenser ? S’il est inévitable de consommer davantage d'eau pendant la période hivernale, il existe, néanmoins, des astuces pour faire baisser le montant de vos factures d’eau et d’énergie. C'est ce que nous vous invitons à découvrir.

 

Consommons-nous réellement davantage d'eau en hiver ?

Lorsque l’hiver s’installe, on utilise généralement plus d'eau chaude. Le besoin de se réchauffer engendre des changements d'habitudes, c'est pour cela que l'eau chaude a tendance à couler plus abondamment dans les foyers, avec des douches plus longues et plus chaudes, notamment.


 

Des accessoires malins pour un hiver tout confort

Passer plus de temps sous la douche implique une consommation d'eau plus conséquente. Voici quelques astuces pour canaliser les flux d'eau sans perdre en confort. Vous pouvez opter pour une "douchette" en lieu et place de votre pommeau de douche. Elles réduisent le débit et donc la consommation d'eau. Les mitigeurs thermostatiques sont aussi de bons alliés pour économiser. Ils proposent une température constante car le robinet règle automatiquement la quantité d'eau chaude et froide à amener. Autre idée : posez un minuteur dans la salle de bain pour garder la maîtrise de la durée de votre douche.


 

Préparez vos équipements à passer l'hiver

Pour éviter tous désagréments possiblement liés aux baisses de température, et limiter sa consommation d'eau, il est conseillé de prendre les devants et d'effectuer un entretien de chaque appareil. Vous pouvez notamment détartrer votre bouilloire, votre cafetière, vidanger votre chauffe-eau comme votre lave-linge. Mais aussi protéger vos équipements du gel en pensant à bien les isoler. Ces petits gestes vous permettront d'éviter les mauvaises surprises liées au froid hivernal tout en ayant un impact positif sur votre consommation d’eau et d’énergie.


 

Fini les idées reçues sur l’eau du robinet !
Je me teste !
Quiz
Fini les idées reçues sur l’eau du robinet !
En France, le prix du service de l’eau est le même partout
Vrai
Faux
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Faux ».
Le prix de l’eau regroupe un ensemble de services allant des opérations et investissements liés à la production de l’eau potable, à la distribution et la collecte et dépollution des eaux usées. En France, chaque collectivité est responsable de la distribution d’eau sur son territoire. Il lui revient donc de décider du niveau d’équipement et de fixer le prix du service de l’eau par délibération des élus. Les variations de prix que l’on peut trouver entre collectivités sont liées à des différences géologiques, géographiques, climatiques ou encore démographiques qui impactent alors les installations nécessaires.
Oui, c'est « Faux ».
Le prix de l’eau regroupe un ensemble de services allant des opérations et investissements liés à la production de l’eau potable, à la distribution et la collecte et dépollution des eaux usées. En France, chaque collectivité est responsable de la distribution d’eau sur son territoire. Il lui revient donc de décider du niveau d’équipement et de fixer le prix du service de l’eau par délibération des élus. Les variations de prix que l’on peut trouver entre collectivités sont liées à des différences géologiques, géographiques, climatiques ou encore démographiques qui impactent alors les installations nécessaires.
→ Suivant
Faire la vaisselle à la main est :
plus gourmand en eau qu’un lave-vaisselle
plus économique qu’un lave-vaisselle
plus efficace qu’un lave-vaisselle
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Plus gourmand en eau qu’un lave-vaisselle ».
Voilà une idée reçue qui perdure ! Les lave-vaisselles consomment seulement 10 à 12 litres d’eau, soit 3 à 4 fois moins qu’un lavage à la main (environ 50 litres). Une véritable économie d'eau et d’énergie ! Gardez vos forces pour une autre activité. Votre vaisselle sera certainement plus propre après un passage en machine ! Et si toutefois, vous devez faire votre vaisselle à la main, pensez bien à couper l'eau lorsque vous serez en train de frotter vos plats !
Oui, c'est « Plus gourmand en eau qu’un lave-vaisselle ».
Voilà une idée reçue qui perdure ! Les lave-vaisselles consomment seulement 10 à 12 litres d’eau, soit 3 à 4 fois moins qu’un lavage à la main (environ 50 litres). Une véritable économie d'eau et d’énergie ! Gardez vos forces pour une autre activité. Votre vaisselle sera certainement plus propre après un passage en machine ! Et si toutefois, vous devez faire votre vaisselle à la main, pensez bien à couper l'eau lorsque vous serez en train de frotter vos plats !
→ Suivant
Pour me faire un thé, puis-je utiliser directement l’eau chaude du robinet ?
Oui, sans problème
Non, c’est déconseillé
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « déconseillé ».
Même si l’eau potable est le produit alimentaire le plus contrôlé, il est fortement déconseillé d’utiliser l’eau chaude du robinet pour préparer, par exemple, des pâtes, une soupe ou encore un thé rapide. Pour cuisiner, il est vivement recommandé d’employer l’eau froide du robinet que l’on fera bouillir. En effet, l’eau chaude ne présente pas les mêmes garanties de qualité que l’eau froide, telle qu’elle est distribuée à son arrivée chez vous.
Oui, c'est « déconseillé ».
Même si l’eau potable est le produit alimentaire le plus contrôlé, il est fortement déconseillé d’utiliser l’eau chaude du robinet pour préparer, par exemple, des pâtes, une soupe ou encore un thé rapide. Pour cuisiner, il est vivement recommandé d’employer l’eau froide du robinet que l’on fera bouillir. En effet, l’eau chaude ne présente pas les mêmes garanties de qualité que l’eau froide, telle qu’elle est distribuée à son arrivée chez vous.
→ Suivant
L'eau potable est produite directement à partir des eaux usées
VRAI
FAUX
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Faux ».
La production d'eau potable et la dépollution des eaux usées sont deux opérations bien distinctes, s'effectuant dans des usines différentes. La « potabilisation » consiste à traiter l’eau captée dans la nature pour la transformer en eau potable. L'assainissement des eaux usées après leur utilisation permet de les restituer dans le milieu naturel sans provoquer de pollution. Ainsi, l’eau potable n’est nullement de l’eau usée traitée puis redistribuée dans les foyers !
Oui, c'est « Faux ».
La production d'eau potable et la dépollution des eaux usées sont deux opérations bien distinctes, s'effectuant dans des usines différentes. La « potabilisation » consiste à traiter l’eau captée dans la nature pour la transformer en eau potable. L'assainissement des eaux usées après leur utilisation permet de les restituer dans le milieu naturel sans provoquer de pollution. Ainsi, l’eau potable n’est nullement de l’eau usée traitée puis redistribuée dans les foyers !
→ Suivant
L’eau potable existe souvent à l’état naturel…
Vrai
Faux
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Faux ».
Contrairement aux idées reçues l’eau potable n’existe quasiment pas à l’état naturel. Cela peut arriver mais c’est extrêmement rare. Pour être consommée par la population, l'eau « brute » qui provient des nappes d'eau souterraine ou des cours d'eau, doit subir des traitements spécifiques dans une usine de potabilisation. Ces traitements sont principalement l'élimination des matières en suspension dans l'eau, sa désinfection, sa clarification, l’élimination des substances indésirables, voire la régulation de sa dureté et de sa concentration en minéraux.
Oui, c'est « Faux ».
Contrairement aux idées reçues l’eau potable n’existe quasiment pas à l’état naturel. Cela peut arriver mais c’est extrêmement rare. Pour être consommée par la population, l'eau « brute » qui provient des nappes d'eau souterraine ou des cours d'eau, doit subir des traitements spécifiques dans une usine de potabilisation. Ces traitements sont principalement l'élimination des matières en suspension dans l'eau, sa désinfection, sa clarification, l’élimination des substances indésirables, voire la régulation de sa dureté et de sa concentration en minéraux.
→ Suivant
Recommencer ?
Temps écoulé !
Recommencer ?
Tout savoir sur l'eau
Faisons le point sur la dureté de l’eau

Avez-vous déjà constaté que l’emballage de votre lessive indique les dosages à appliquer en fonction de la « dureté » de votre eau ? Mais qu’est-ce exactement que la dureté de l’eau, et comment savoir si l’eau qui coule à votre robinet est douce ou dure ? Voici quelques éléments de réponse sur ce sujet.

 

Dureté de l’eau : petite définition

Le terme de « dureté » de l’eau correspond à sa concentration en calcium et magnésium. Plus elle en contient, plus l’eau est considérée comme "dure". Elle est mesurée par le titre hydrotimétrique (TH) dont le taux s’exprime en degrés français « °f » (1 degré français = 4 mg de calcium ou 2,4 mg de magnésium par litre d’eau). L'eau peut être plus ou moins "dure" selon les régions, cela dépend des sols que l’eau a traversés avant d’être prélevée dans la nature pour être rendue potable. Par exemple, dans les régions à sols très calcaires, l’eau sera « dure », au contraire des régions granitiques qui ont généralement des eaux « douces ». La réglementation française, pas plus que l’Union Européenne, n’ont fixé de norme sur la dureté de l'eau car elle n'est pas dangereuse pour la santé.


 

Comment savoir si l’eau est « dure » ou « douce » dans votre région ?

Le plus simple pour obtenir l’indice de dureté de l’eau de votre commune est de consulter les données officielles de qualité de l’eau sur le site du ministère de la Santé. Par ailleurs, ces informations doivent être affichées, en détail ou synthèse, dans votre mairie. Une synthèse de la qualité de votre eau doit être produite une fois par an par l’Agence Régionale de Santé (ARS) de votre région et jointe à votre facture d’eau. Cette synthèse comporte elle aussi un point dédié à la dureté de l’eau 

 

Les signes d’une eau « dure » Vous n’avez aucune trace de tartre sur vos appareils ménagers ? Votre eau est donc plutôt douce. Si en revanche, vous constatez la formation d'un film à la surface de votre boisson chaude, des traces blanches dans les casseroles, sur la vaisselle et sur les équipements sanitaires, c’est le signe que votre eau est « dure ».


 

Boire de l’eau dure ?

Boire de l’eau calcaire ou dure n’est pas contre-indiqué. Bien au contraire ! En effet, une eau de dureté moyenne contient les sels minéraux, essentiels à la santé, et apporte quotidiennement une grande partie de nos besoins en calcium et magnésium. Le Centre d’Information sur l’Eau indique que boire 1 litre d’eau du robinet couvre 15 à 20 % des besoins quotidiens en calcium*.

*[Source : 55 question pour tout savoir sur l’eau – Édition C.I.Eau]


 

En bref…

La plus grande source de désagrément liée à la dureté de l’eau touche les équipements domestiques que le calcaire peut entartrer. Mais cela peut aussi permettre de protéger vos canalisations de la corrosion. Un dernier petit conseil : réduisez l’entartrage en réglant vos équipements de production d’eau chaude à une température comprise entre 55 et 60 °C


 

PRATIQUE ET UTILE
Choisissez la facture mensualisée pour plus de sérénité

Plus la peine de vous soucier du jour où il faut payer votre facture d’eau. Veolia vous propose d’opter pour la mensualisation. Un service pratique, simple et gratuit aux multiples avantages.

 

Pourquoi mensualiser vos factures ? 

En choisissant d’étaler le paiement de vos factures d’eau tous les mois, vous optez pour une solution simple pour maîtriser vos dépenses. Pas d’imprévus pour votre budget, chaque mois, le même montant vous est prélevé. De plus, le prélèvement est le meilleur moyen de ne pas oublier de payer vos factures. Que vous soyez au bureau ou en vacances, loin de chez vous, tout se fait automatiquement. Plus besoin de vous en soucier !


     

Les avantages du prélèvement bancaire

Être mensualisé, c’est bénéficier des avantages du prélèvement bancaire et éviter d’éventuelles pénalités de retard sur le règlement de vos factures en cas d’oubli. Le prélèvement se fait à date fixe sur votre compte bancaire. Aucune mauvaise surprise ! Vous savez, à l’avance, ce que vous devez payer chaque mois.  Ce qui vous laisse, si besoin, le temps d’alimenter votre compte bancaire.


 

Comment être facturé au plus juste ?

Pour être certain que le montant prélevé chaque mois corresponde bien à votre consommation, nous calculons vos mensualités sur la base de l’historique de vos consommations réelles de l’année précédente. Les montants estimés sont ensuite répartis de façon égale sur 10 mois. Vous avez consommé plus ou moins que ce qui avait été estimé ? Aucun souci. Vous recevrez une facture de régularisation après le relevé de votre compteur. Un paiement complémentaire vous sera alors demandé si votre consommation a été plus importante que prévu, ou vous serez remboursé de la différence le cas échéant.


 

Envie d’opter pour la sérénité ?

Rien de plus simple, rendez-vous sur votre espace personnel Veolia ou votre application mobile.

Identifiez-vous pour faire directement la demande de mensualisation en ligne !


 

VEOLIA S'ENGAGE
Veolia contribue à lutter contre le dérèglement climatique

Le 8 décembre avait lieu la journée mondiale du Climat. Tempêtes plus fortes, record de chaleur ou de sécheresse, variations de précipitations… Nous ressentons tous les effets d’un véritable dérèglement climatique. Pour cela, c’est au quotidien que Veolia mène un combat. Et parce qu’il est encore temps d’agir, quelles solutions pouvons-nous soutenir ?

 

Changer le modèle d’utilisation des ressources

Depuis des décennies, nous produisons, consommons et jetons, sans nous soucier du devenir de la ressource utilisée. Aujourd’hui, les principes de l’économie circulaire permettant de transformer ce qu’ont consommé les uns, tels que l’eau, les déchets ou l’énergie, en ressource pour les autres. Une façon d’offrir plusieurs vies aux matières exploitées.


 

Un exemple d’innovation technologique : valoriser le méthane pour en faire une énergie verte

Il est à savoir que le méthane est 80 fois plus polluant pour le climat que le CO2 et il représente 40 % des émissions de gaz à effet de serre, sur les 20 dernières années. Et lorsque l’on sait que 60 % de ses émissions sont le résultat de l’activité humaine, nous nous disons que nous pouvons chacun agir.
L’urgence, à nos yeux, est donc de déployer des solutions disponibles pour limiter le méthane. Notre proposition ? Le capter puis le valoriser afin de produire de la chaleur et de l’électricité et ainsi transformer ce polluant en énergie verte.


 

Inviter chacun à s’engager

Pour réduire nos émissions de CO2, chacun à son niveau peut agir, modifier ses habitudes, sans pour autant perdre son confort. Il est possible, par exemple, de privilégier les circuits courts plutôt que des produits venus du bout du monde, préférer, dès que cela est possible, les déplacements en train plutôt qu’en avion, rouler avec un véhicule électrique ou en vélo, ne pas imprimer ses emails, privilégier l'usage de gourdes ou thermos plutôt que de bouteilles en plastique, etc.

C’est tous ensemble, au travers de chacun de ces petits gestes, que nous pourrons préserver notre planète pour nous-mêmes comme pour les générations futures.


 

VEOLIA S'ENGAGE
La facture électronique : écologique et solidaire !

Au printemps dernier, Veolia a proposé à nombre de consommateurs d'effectuer un geste simple pour l’environnement : passer de la facture papier à la facture électronique. 

 

Pour chaque passage à l'e-facture, Veolia a versé 1€ à l’association Plastic Odyssey. Découvrez un rapide retour en vidéo sur cette opération en cliquant ici.


 

Face au succès de cette opération au profit d'acteurs impliqués dans l’économie durable et solidaire, Veolia l'a renouvelée cet automne. "Croix-Rouge Insertion" a, cette fois-ci, été choisie comme bénéficiaire de toute nouvelle adhésion à la facture électronique Veolia.

Croix Rouge Insertion, initiative de la Croix-Rouge française, accompagne chaque année plus de 800 personnes dans leur parcours vers l’emploi et l’inclusion.


 

Veolia s’est ainsi engagée à verser un don de 1 euro à Croix Rouge Insertion, pour chaque nouveau consommateur acceptant la dématérialisation de sa facture d'eau, durant l'opération menée au mois de novembre.

Un grand merci à celles et ceux qui y ont participé !


 

Nous traitons vos données conformément à la réglementation en vigueur sur les données à caractère personnel. Notre politique de
confidentialité est disponible sur simple demande, ainsi que sur notre site consommateurs.
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter, vous pouvez vous désinscrire ici
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour l’exercer, merci de nous contacter en cliquant ici