Promesse #2 : nous réagissons et vous aidons à faire face... aux fuites d'eau !
PRATIQUE ET UTILE
Et si on simplifiait le règlement de vos factures ?

Saviez-vous que Veolia met à votre disposition des solutions sûres et rapides pour régler votre facture d'eau ? Choisissez le mode de paiement qui vous convient le mieux !

 

Prélèvement bancaire ou mensualisation : le choix de la sérénité

Avec la mensualisation ou le prélèvement bancaire à chaque facture, ne vous inquiétez plus de rien, Veolia s'occupe de tout ! Recevez votre facture 15 jours avant la date de prélèvement afin d'avoir le temps de la contrôler, puis soyez directement prélevé du montant à régler à la date d'échéance indiqué sur votre facture. Fini les risques de retard de paiement et de pénalités.

En optant en plus pour la mensualisation, vous étalez vos dépenses d’eau, pour un budget encore mieux maîtrisé.


 

Paiement sécurisé par internet : la rapidité

Pratique, sécurisé et rapide, honorez chacune de vos factures par carte bancaire, directement sur internet, en indiquant votre numéro de facture et le montant à régler. Grâce au système de paiement sécurisé, vous pouvez opter pour cette solution en toute confiance.

Enfin, vous pouvez toujours régler vos factures par TIP-SEPA, il vous suffit de détacher le volet en bas de votre facture, de le dater, le signer et de nous l'envoyer dans l'enveloppe prévue à cet effet. Si vous souhaitez régler par chèque, retournez-nous votre chèque accompagné du TIP-SEPA disponible au bas de votre facture.


 

Avec Veolia, choisissez la solution qui vous ressemble pour vous simplifier le quotidien.

Rendez-vous dans votre Espace personnel Veolia sur http://www.eau.veolia.fr.

 


 

Savez-vous protéger la ressource en eau ?
Je me teste
Quizz
Savez-vous protéger la ressource en eau ?
Pourquoi est-il essentiel de faire attention à ce que l’on rejette avec ses eaux usées ?
Pour préserver les installations de dépollution des eaux usées
Pour assurer la sécurité des agents du service d’assainissement
Pour contribuer à la préservation de l’environnement
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Oui… mais les deux autres réponses sont également justes. En effet, pour préserver le bon fonctionnement des installations de dépollution et la santé de nos fleuves et de notre littoral, il est impératif de ne déverser aucun produit nocif dans l’évier ou les toilettes, comme, par exemple, les solvants, peintures, désherbants, pesticides, médicaments, ... Les graisses, quelle que soit leur origine - notamment l’huile de vidange - doivent être exclues du réseau d’assainissement et uniquement déposées en déchetterie. De plus, parce qu’ils provoquent des obstructions de canalisations et peuvent mettre en danger les exploitants qui travaillent pour entretenir votre réseau, on ne doit, en aucun cas, jeter dans les toilettes des objets solides, tels que les cotons, lingettes, couches, etc., et ce, malgré les affirmations de certains fabricants.
Oui… mais les deux autres réponses sont également justes. En effet, pour préserver le bon fonctionnement des installations de dépollution et la santé de nos fleuves et de notre littoral, il est impératif de ne déverser aucun produit nocif dans l’évier ou les toilettes, comme, par exemple, les solvants, peintures, désherbants, pesticides, médicaments, ... Les graisses, quelle que soit leur origine - notamment l’huile de vidange - doivent être exclues du réseau d’assainissement et uniquement déposées en déchetterie. De plus, parce qu’ils provoquent des obstructions de canalisations et peuvent mettre en danger les exploitants qui travaillent pour entretenir votre réseau, on ne doit, en aucun cas, jeter dans les toilettes des objets solides, tels que les cotons, lingettes, couches, etc., et ce, malgré les affirmations de certains fabricants.
→ Suivant
Que faire des lingettes usagées ?
Les jeter dans les toilettes car elles sont biodégradables
Les jeter directement dans les égouts pour ne pas boucher les toilettes
Les mettre à la poubelle
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Les mettre à la poubelle ».
On jette ses lingettes usagées exclusivement à la poubelle et surtout pas dans la cuvette des toilettes. Et ce, même si elles sont biodégradables. Leurs fibres peuvent altérer le bon fonctionnement des installations d'assainissement, entraîner le changement fréquent de pièces et donc augmenter le coût de l'assainissement.
Oui, c'est « Les mettre à la poubelle ».
On jette ses lingettes usagées exclusivement à la poubelle et surtout pas dans la cuvette des toilettes. Et ce, même si elles sont biodégradables. Leurs fibres peuvent altérer le bon fonctionnement des installations d'assainissement, entraîner le changement fréquent de pièces et donc augmenter le coût de l'assainissement.
→ Suivant
Pourquoi est-il utile de rapporter ses médicaments entamés ou périmés à votre pharmacien ?
Pour permettre de récupérer certaines molécules rares
Pour qu'ils soient pris en charge par une filière agréée de traitement
Pour qu'ils soient remis en circuit
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Pour qu'ils soient pris en charge par une filière agréée de traitement ».
Rapporter ses médicaments entamés ou périmés en pharmacie permet de les collecter en toute sécurité afin de les valoriser énergétiquement par incinération via la filière de « prévention et de gestion des médicaments à usage humain non utilisés ». Parce que les médicaments contiennent souvent des molécules difficiles à éliminer qui risquent de se retrouver dans les cours d'eau, un recyclage spécifique est nécessaire pour éviter toute pollution.
Oui, c'est « Pour qu'ils soient pris en charge par une filière agréée de traitement ».
Rapporter ses médicaments entamés ou périmés en pharmacie permet de les collecter en toute sécurité afin de les valoriser énergétiquement par incinération via la filière de « prévention et de gestion des médicaments à usage humain non utilisés ». Parce que les médicaments contiennent souvent des molécules difficiles à éliminer qui risquent de se retrouver dans les cours d'eau, un recyclage spécifique est nécessaire pour éviter toute pollution.
→ Suivant
Que faire de la litière « naturelle et biodégradable » de mon chat ?
La jeter avec les ordures ménagères
La jeter dans la cuvette des toilettes
La recycler dans mon compost
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « La jeter avec les ordures ménagères ».
Ces déchets peuvent endommager et boucher les réseaux de collecte voire être à l'origine de pollution du milieu naturel. De plus, ils constituent un risque de propagation des germes tels que la toxoplasmose. Aussi, même si la litière utilisée est biodégradable, mieux vaut toujours la jeter, dans un sac bien fermé, avec vos déchets dans la poubelle.
Oui, c'est « La jeter avec les ordures ménagères ».
Ces déchets peuvent endommager et boucher les réseaux de collecte voire être à l'origine de pollution du milieu naturel. De plus, ils constituent un risque de propagation des germes tels que la toxoplasmose. Aussi, même si la litière utilisée est biodégradable, mieux vaut toujours la jeter, dans un sac bien fermé, avec vos déchets dans la poubelle.
→ Suivant
Il est préférable de laver sa voiture…
… au jet dans son jardin
… à l’éponge dans la rue, mais devant son portail
… dans une station de lavage
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était « Dans une station de lavage ».
Laver sa voiture dans son jardin, devant son domicile ou dans la rue est interdit par la loi et expose à de fortes amendes. Cette mesure a été prise pour éviter que des résidus d’hydrocarbures et d’huiles s’infiltrent dans les sols et les polluent. Seules les stations de lavage permettent de nettoyer votre voiture tout en préservant l’environnement, car elles ont l’obligation de filtrer les eaux usées qu’elles rejettent selon des normes strictes. De plus, un lavage haute pression n'utilise que 50 à 60 litres par véhiculé nettoyé alors qu'un lavage «maison» au jet pourrait utiliser jusqu'à 300 litres !
Oui, c'est « Dans une station de lavage ».
Laver sa voiture dans son jardin, devant son domicile ou dans la rue est interdit par la loi et expose à de fortes amendes. Cette mesure a été prise pour éviter que des résidus d’hydrocarbures et d’huiles s’infiltrent dans les sols et les polluent. Seules les stations de lavage permettent de nettoyer votre voiture tout en préservant l’environnement, car elles ont l’obligation de filtrer les eaux usées qu’elles rejettent selon des normes strictes. De plus, un lavage haute pression n'utilise que 50 à 60 litres par véhiculé nettoyé alors qu'un lavage «maison» au jet pourrait utiliser jusqu'à 300 litres !
→ Suivant
Recommencer ?
Temps écoulé !
Recommencer ?
VOTRE EAU AU QUOTIDIEN
Economiser l'eau, c'est bien, avec les bons conseils c'est encore mieux !

L'eau est une ressource précieuse. Alors pour toujours mieux la préserver, chassons quelques idées reçues !

 

Lave-vaisselle ou lavage à la main ?

Vous pensiez peut-être que faire la vaisselle à la main était plus économique que de faire tourner le lave-vaisselle ? Et pourtant… Il est prouvé qu'un lave-vaisselle récent utilise, en moyenne, 16 litres d'eau alors qu'un lavage à la main, sans fermer le robinet, peut nécessiter jusqu'à 50 litres ! Mieux encore, privilégiez les modes "éco" ou "demie charge" de vos équipements lorsque vous avez peu de vaisselle à laver ou une vaisselle peu sale. Réviser d'autres petites habitudes pourrait également sauver plusieurs litres d'eau potable comme laver ses légumes dans une bassine puis réutiliser cette même eau afin d'arroser, par exemple, ses plantes.


 

Fermer le robinet, même pour un filet d’eau ?

Lorsque l'on se brosse les dents, se lave les mains ou se rase… il nous arrive de laisser couler un petit filet d'eau. Ce geste, qui peut paraître anodin, correspondrait à en moyenne 24 litres d'eau inutilement utilisée par jour ! Fermer son robinet peut donc grandement éviter le gaspillage. Autres astuces permettant de préserver la ressource tout en faisant des économies : équipez votre douche de réducteurs de débits ou de mitigeurs thermostatiques, optez pour une chasse d'eau à double commande.


 

Laver sa voiture en station ou à la maison ?

Vous pensez faire des économies en lavant votre voiture dans le jardin plutôt qu'en station ? Tout d'abord, cela est interdit par la loi, pour éviter toute pollution des sols, puis des nappes et des rivières par les eaux contenant des traces d’hydrocarbures. Mais surtout un lavage en station à haute pression utilise 50 à 60 litres par véhicule alors qu'un lavage "maison" au jet va en utiliser jusqu'à 350 !

 

Ces petits riens effectués au quotidien ne nuiront en aucun cas au confort de chacun et pourront réellement contribuer à préserver nos précieuses ressources en eau.


 

VEOLIA S'ENGAGE
Journée mondiale de l’Eau 2019 : « Ne laisser personne de côté »

Si, comme le rappelle l’ONU, « à l’heure actuelle, des milliards de personnes ne disposent toujours pas d’eau potable – chez elles, à l’école, à la ferme, à l’usine, etc. », la France compte heureusement parmi les pays privilégiés en la matière. Pour autant, l’enjeu de solidarité trouve aussi un écho majeur dans l’action de Veolia en France.

 

Les Nations Unies et l’accès universel à l’eau

L’eau étant un élément essentiel à la vie, l’ONU plaide pour que chacun sur la planète ait accès à « un approvisionnement suffisant et à un coût abordable » en eau.

Et pourtant, encore aujourd’hui 2,1 milliards de personnes dans le monde ne disposent pas d'eau potable à domicile et plus de 700 enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour de maladies causées par une eau insalubre ou l’absence de systèmes d’assainissement. Des situations qui peuvent encore se dégrader dans certaines parties du globe, sous l’effet notamment du changement climatique, de la croissance démographique ou encore des conflits armés.

Aussi, la journée mondiale de l’eau du 22 mars est, cette année, placée sous le signe de la solidarité avec comme slogan « ne laisser personne de côté ».


 

Ne laisser personne sans solution

Outre les actions auxquelles elle peut contribuer à l’échelon mondial, en particulier par l’intermédiaire de la Fondation Veolia, la solidarité est également un enjeu majeur de l’action quotidienne de Veolia en France.

Solidarité d’abord avec les consommateurs pouvant éprouver des difficultés à acquitter leurs factures de service d’eau. Un panel de solutions est proposé par Veolia aux collectivités lui confiant l’exploitation de leurs services d’eau et / ou d’assainissement. Des solutions d’urgence en proposant des aides financières adaptées aux situations individuelles (échéancier de paiement, «  chèques eau »…), d’accompagnement sur la durée, pour aider à maîtriser ses consommations d’eau et son budget, ou encore de prévention pour alerter en cas de surconsommation inhabituelle.


 

Ne laisser personne à l’écart de nos services

Solidarité encore avec celles et ceux qui, se trouvant en situation de handicap sensoriel, ont besoin de solutions d’accueil spécifique, afin de leur garantir l’accès à tous nos services.

Veolia propose ainsi la traduction des factures d’eau en braille pour les malvoyants, grâce un partenariat avec l'association "Donne-moi tes yeux". De la même façon, afin de faciliter les échanges avec les personnes sourdes ou malentendantes, une plateforme téléphonique a été créée avec Elioz, spécialiste des solutions d’accueil des personnes exposées à ces situations de handicap.

 


 

VOTRE EAU AU QUOTIDIEN
Que pensent les Français de leur eau en 2018 ?

Le Centre d’Information sur l’Eau a publié en décembre 2018 la 22ème édition du Baromètre C.I.EAU / TNS-SOFRES "Les Français et l’eau".
Année après année, cette enquête nationale analyse l’opinion de tous Français – que leur service d’eau soit opéré ou non par Veolia !  - sur le service de l’eau, sa qualité, son prix, les habitudes de consommation, etc.

 

Sensibles à l’état des ressources naturelles en eau

73 % des Français considèrent que l’eau est une ressource limitée et 59% craignent de manquer d’eau dans l’avenir. 79 % redoutent en outre que la qualité de nos ressources en eau se dégrade dans les prochaines années.

Constat cohérent avec les précédents, les possibles impacts du changement climatique sur l’eau inquiètent nos concitoyens : ses répercussions en termes de manque d’eau (84%), les inondations (83% vs 79%), d’augmentation du niveau de la mer (80%), de  qualité des ressources (79%) ou même d’eau du robinet (68%).


 

Une soif d’information… et d’économies d’eau

88% des Français se disent attentifs à leur consommation d’eau et 75% souhaitent un service de suivi de leur consommation domestique.

Près d’un  Français  sur  deux  (47%) ne  se  sent  pas  suffisamment   informé sur l’eau de sa commune.  Les  demandes d’informations supplémentaires concernent surtout les sujets liés à la qualité de l’eau (contrôles, composition ou normes de qualité).


 

Un service qui inspire confiance à plus de 8 Français sur 10

85% des Français se disent satisfaits du service de l'eau de leur commune et 81% ont confiance en l’eau qui coule à leur robinet. 67% disent d’ailleurs en boire tous les jours, contre 52% consommant quotidiennement de l’eau en bouteille.

Enfin, si la facture d’eau est considérée comme plutôt facile à comprendre par 69%, 63% estiment que le service de l’eau est plutôt « cher », tandis que 37% pensent qu’il est plutôt bon marché.

Pour en savoir plus sur le baromètre d’opinion 2018 C.I.Eau / TNS-SOFRES 


 

VEOLIA VOUS INFORME
Envie de tout savoir sur l'eau ?

- Comment est contrôlée l'eau du robinet ?
- Pourquoi paye-t-on l'eau ?
- Pourquoi l'eau n'a-t-elle pas le même goût partout ?
- Que faire en cas de fuite ? 

...Voici un petit échantillon des questions les plus fréquemment posées par les consommateurs.

 

 

Questions simples, réponses rapides 

 

Le Centre d'Information sur l'Eau se propose depuis plus de 20 ans de répondre à toutes les questions que le grand public peut se poser sur l’eau et son service quotidien.

Il vient de mettre en ligne un mini-site,  « Tout savoir sur l’eau », conçu de façon ludique et interactive.

Ce site permet de naviguer à travers sept grands thèmes :  le service de l’eau, le prix, la qualité, la santé, la consommation, les eaux usées. Chaque thème comporte une liste de questions simples, parmi celles que les consommateurs se posent le plus souvent. « Tout savoir sur l’eau » y répond de façon illustrée, détaillée et pédagogique.

Alors n’attendez pas pour tout savoir sur l’eau, rendez-vous sur www.cieau-tout-savoir-sur-l-eau.com/

 


 

 

Nous traitons vos données conformément à la réglementation en vigueur sur les données à caractère personnel. Notre politique de
confidentialité est disponible sur simple demande, ainsi que sur notre site consommateurs.
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter, vous pouvez vous désinscrire ici
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour l’exercer, merci de nous contacter en cliquant ici