VEOLIA À VOS COTÉS
Nos 5 promesses
SANTÉ
Chaleurs : buvez, mais pas n'importe quoi

Après la foudre de mai, les fortes chaleurs de l'été , et avec elles, les risques de déshydratation. Le mot d'ordre sera alors : buvez, mais pas n'importe quoi !

 

Au top : l’eau !

La meilleure boisson pour s'hydrater est l'eau. L'eau du robinet a l'avantage d'être peu coûteuse et de qualité, et même de contenir des minéraux essentiels à notre santé. Avoir une carafe toujours à portée de main est donc une bonne idée ; il faut boire environ 2 litres d'eau par jour en période estivale. Les personnes âgées et les enfants n'ont pas forcément le réflexe de boire : pensons à le leur rappeler.


 

Aromatiser l'eau

Pour changer de l'eau plate, y ajouter des herbes comme la menthe ou du thym, des fruits comme le citron ou le concombre, sont un bon moyen d'apporter de la diversité. Le thé glacé est aussi bien agréable. Attention au sucre qui, de son côté, peut augmenter la sensation de soif. Il faut donc avoir la main légère.


 

Coco, soja, thé...

D'autres boissons peuvent venir agrémenter notre menu : de l'eau de coco, des laits - de vache mais aussi de soja ou de riz -, des jus de fruits. Ces derniers ne viennent que compléter notre hydratation en raison de leur teneur en sucres. De leur côté, le thé ou le café auraient, consommés en grande quantité, des effets diurétiques. Ils sont donc à consommer avec modération, mais aussi pas trop chauds, pour éviter la transpiration.

Quant à la bière et aux sodas, ce sont de faux amis : la première est très diurétique et les seconds sont trop sucrés pour être vraiment sains.


 

Qui peut faire quoi en période de sècheresse ?
Je me teste !
Quizz
Qui peut faire quoi en période de sècheresse ?
Qui peut m'interdire d’arroser mon jardin ?
Le Parlement
Le préfet du département
Le maire de ma commune
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était "Le préfet du département".
Seul le préfet de département prend la décision de limiter certains usages de l'eau. Cette décision est détaillée dans un arrêté préfectoral.
Le site Internet http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr indique en temps réel sur une carte de France quelles zones sont concernées par des arrêtés préfectoraux. De son côté, le maire de votre commune peut vous informer sur le contenu de l'arrêté : le niveau d'alerte sécheresse et les conséquences pour chacun des types d'usagers de l'eau – particuliers, agriculteurs, industriels.
Oui, c'est "Le préfet du département".
C’est effectivement le préfet de département qui prend la décision de limiter certains usages de l'eau. Cette décision est détaillée dans un arrêté préfectoral.
Le site Internet http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr indique en temps réel sur une carte de France quelles zones sont concernées par des arrêtés préfectoraux. De son côté, le maire de votre commune peut vous informer sur le contenu de l'arrêté : le niveau d'alerte sécheresse et les conséquences pour chacun des types d'usagers de l'eau – particuliers, agriculteurs, industriels.
→ Suivant
Lors d'une sécheresse, les agriculteurs peuvent-ils continuer à arroser ?
Oui, il faut maintenir la production agricole
Non, l'arrosage consomme trop d'eau
Cela dépend de la sévérité de la sécheresse
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était "Cela dépend de la sévérité de la sécheresse".
En cas de sécheresse, agriculteurs, industriels et particuliers peuvent chacun être concernés par des limitations de leurs usages. La sévérité des restrictions dépend du niveau de la sécheresse. 
Ainsi, les agriculteurs peuvent être soumis à une interdiction d’irriguer un jour par semaine, plusieurs jours par semaine (ou une limitation à certaines heures), et jusqu’à une interdiction totale de l’irrigation en cas d'alerte rouge.
Oui, c'est "Cela dépend de la sévérité de la sécheresse".
En cas de sécheresse, agriculteurs, industriels et particuliers peuvent chacun être concernés par des limitations de leurs usages, mais ces limitations sont progressives. Les agriculteurs peuvent continuer à arroser tant que la sécheresse n'est pas trop sévère.
A mesure que la situation s'aggrave, ils peuvent être soumis à une interdiction d’irriguer un jour par semaine, plusieurs jours par semaine (ou une limitation à certaines heures), et jusqu’à une interdiction totale de l’irrigation en cas d'alerte rouge.
→ Suivant
Est-ce que je peux remplir ma piscine en période de sécheresse ?
Oui, car il est important de se rafraichir en cas de canicule
Non : la piscine doit au contraire être vidée en cas de sécheresse
C’est le préfet qui décide
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, "C’est le préfet qui décide".
En réalité cela dépend de la situation. En cas de sécheresse, le préfet de département limite les usages de l'eau et l'une des principales dispositions est souvent d'interdire le remplissage des piscines. Il y a quelques exceptions, lorsque la piscine est neuve par exemple, ou pour les piscines municipales. Il convient donc de se renseigner sur les arrêtés en cours auprès de sa mairie.
Oui, "C’est le préfet qui décide".
En cas de sécheresse, le préfet de département limite les usages de l'eau et l'une des principales dispositions est souvent d'interdire le remplissage des piscines. Il y a quelques exceptions, lorsque la piscine est neuve par exemple, ou pour les piscines municipales. Il convient donc de se renseigner sur les arrêtés en cours auprès de sa mairie.
→ Suivant
En cas de sécheresse, la production d'eau potable est-elle toujours la seule priorité ?
Non, car il existe d’autres usages prioritaires
Oui, car c’est le seul usage indispensable à notre vie
Non, pas plus que l’alimentation des fontaines ou l’arrosage des jardins publics
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était "Non, car il existe d’autres usages prioritaires".
Si la production d'eau potable est un maillon essentiel de la chaîne de vie, il y a également d'autres usages qui sont tout aussi prioritaires, comme la salubrité publique (nettoyage des rues...), la sécurité civile (protection des populations, en cas par exemple d'accident industriel et d’incendies...).
En cas de sécheresse, le préfet réduit les consommations pour garantir au mieux tous ces usages prioritaires.
Oui, c'est "Non, car il existe d’autres usages prioritaires".
Si la production d'eau potable est un maillon essentiel de la chaîne de vie, il y a également d'autres usages qui sont tout aussi prioritaires, comme la salubrité publique (nettoyage des rues...), la sécurité civile (protection des populations, en cas par exemple d'accident industriel et d’incendies...).
En cas de sécheresse, le préfet réduit les consommations pour garantir au mieux tous ces usages prioritaires.
→ Suivant
En cas d'arrêté sécheresse, puis-je quand même arroser la nuit ?
Oui, car c'est moins consommateur d'eau
Cela dépend du contenu de l’arrêté
Non, puisque tout arrosage est alors interdit
Mauvaise
réponse
Bonne
réponse
Non, c'était "Cela dépend du contenu de l’arrêté".
Si arroser la nuit est préférable parce que les plantes profitent mieux de l'eau, en cas de sècheresse sévère le préfet de département peut toutefois interdire totalement l’arrosage... même la nuit !
Effectivement ! cela dépend de la situation.
En fonction de la gravité de la sècheresse, le préfet de département peut interdire ou autoriser, l’arrosage la nuit.
Voir votre score
Recommencer ?
Temps écoulé !
Recommencer ?
A L'AFFICHE
Une campagne «potable» !

Nous nous sommes tous habitués à bénéficier d'eau potable : c'est devenu facile, voire banal. Veolia a donc voulu redonner au mot potable toutes ses lettres de noblesse... avec humour !

 

Habituellement, un résultat  "potable" n'est que passable. Il ne force pas l'admiration... Alors qu'une eau "potable" c'est une eau qui a été pompée, filtrée, traitée et transportée jusqu'à nous. C'est donc une eau extraordinaire, presque magique !

 

Tous "Potables" !

Veolia en fait un mot synonyme d'excellence, d'enthousiasme. Car le mot potable est porteur de tout cela pour les 13 000 femmes et hommes de Veolia qui se mobilisent et innovent chaque jour pour la qualité de votre eau. Grâce à leur travail, leur engagement et leur expertise, 1 Français sur 3 peut ouvrir son robinet à toute heure du jour et de la nuit et boire une eau... potable !


 

Potable, au-dessus de tout !

La campagne s'affiche dans les journaux, sur les sites Internet, mais aussi au cinéma. Découvrez vite pourquoi, "quand on sert un Français sur trois en eau potable, forcément, on place le mot potable au-dessus de tout…".


 

SUR LE NET
Votre nouveau site www.eau.veolia.fr

Veolia vous propose une toute nouvelle expérience sur Internet et les réseaux sociaux.

Petite visite guidée.

 

Si vous vous rendez sur notre nouveau site www.eau.veolia.fr, vous pourrez comme toujours, effectuer vos démarches en ligne, accéder à votre espace personnel et à vos informations locales en cliquant sur le menu « Vos services et votre espace personnel », mais pour le reste, attendez-vous à bien des surprises !

 

Pour commencer, pourquoi ne pas vous transformer en goutte d'eau, puis vous laisser glisser le long des rivières et des réseaux d'eau ? Telle est l’expérience interactive qui vous est proposée, avec le jeu « Les aventures potables d’une goutte d’eau ». Vous avez plutôt soif d’économies ? Dans la rubrique « Combien ça goutte », qui s’adresse aux consommateurs malins et aux citoyens curieux, vous pourrez simuler vos différentes consommations d’eau afin d’en évaluer le coût. Ainsi, vous apprendrez que l’eau que vous utilisez pour faire un café, vous revient en moyenne à 0,0002 €. Vous cherchez des « idées vertes », des conseils pratiques pour bien s'hydrater ? Vous voulez lutter contre le calcaire, choisir le meilleur programme de votre lave-vaisselle ou devenir incollable sur la technologie qui récupère les calories des eaux usées pour réchauffer l'eau des piscines municipales ?  Découvrez sans plus tarder les articles et les vidéos qui répondront à toutes ces questions de façon claire et ludique...


 

Veolia fait aussi son apparition sur Instagram avec l'instragrameuse « mymycotton », et d’appétissantes recettes qui seront prochainement partagées sur le blog de « doriancuisine ».


 

Pour répondre à la fois à vos interrogations de tous les jours, aux enjeux de notre planète et à ceux de votre portefeuille, ... à bientôt sur www.eau.veolia.fr,!


 

PRATIQUE ET UTILE
Si vous passiez à la facture électronique ?

Ne plus recevoir dans sa boite aux lettres que son magazine préféré et une carte postale de sa grand' mère ? Fini les factures et autres prospectus ? Avec la facture électronique, ce rêve commence à prendre forme. Et en plus, c'est pratique et écologique.

 

Adieu classeurs

Un courriel vous prévient de l'émission votre facture électronique. Pour la consulter, il suffit de cliquer sur le lien sécurisé indiqué dans le courriel. Plus besoin non plus de gros classeur dans ses placards... Toutes vos factures des trois dernières années sont archivées sur votre Espace Personnel, sur www.service.eau.veolia.fr. Vous pouvez les consulter et les télécharger quand vous le souhaitez.


 

Moins de CO2

En choisissant la facture électronique, vous évitez l'impression de la facture sur papier et le transport de la lettre jusqu'à votre domicile. D'une pierre deux coups : cela protège la forêt et évite l'émission de CO2.


 

Si simple !

Comment faire pour souscrire à la facture électronique ? C’est facile : disposer d'une adresse courriel et pouvoir payer la facture par prélèvement bancaire. Si c'est le cas, il ne vous reste plus qu'à vous rendre dans votre Espace Personnel sécurisé. Cliquez sur la rubrique « vos contrats », puis choisissez « J'opte pour l'e-facture ».

Alors, n’hésitez-plus pour passer à la facture électronique, et si vous n’êtes pas convaincu... vous avez la possibilité de revenir gratuitement à la facture papier à tout moment.


 

VEOLIA S'ENGAGE
Veolia et la réglementation RGPD

Une nouvelle réglementation européenne est entrée en vigueur le 25 mai 2018 : le RGPD. Pour vous, cela signifie essentiellement plus de transparence.

 

Le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) a pour objectif de garantir à la fois le respect de votre vie privée et de vous apporter une totale transparence sur la façon dont vos données personnelles sont utilisées.

 

Veolia, en tant qu’entreprise qui gère votre approvisionnement en eau, utilise dans le cadre de votre contrat des données personnelles telles que votre nom, votre prénom, votre adresse, ou encore votre mail qui sont nécessaires pour vous informer de votre consommation, traiter vos factures et vos règlements ou encore vous fournir différents services. Toutes ces informations à caractère personnel, sont stockées dans des bases de données hautement sécurisées.


 

Transparence et confidentialité

Pour Veolia, la confidentialité de ces données est une priorité. Ainsi, nos engagements sur l’utilisation et la protection de ces informations personnelles sont clairement détaillées, en toute transparence, dans notre « Politique de confidentialité » que vous pouvez consulter en suivant ce lien.


 

Respect de votre vie privée

En tant que client de Veolia, nous avons le plaisir de vous adresser régulièrement cette Lettre Veolia qui vous propose des articles sur l’actualité de votre service d’eau, des conseils pour maitriser votre consommation ou encore des vidéos pratiques sur l’utilisation de l’eau à la maison. Si vous souhaitez continuer à la recevoir, vous n'avez rien à faire. Votre adresse e-mail sera conservée dans notre liste de diffusion. Si, au contraire, vous ne souhaitez plus recevoir notre lettre d'information vous avez la possibilité de vous désinscrite à tout moment en cliquant sur le lien situé en pied de la page sommaire de chaque newsletter que vous recevrez.


 

Nous traitons vos données conformément à la réglementation en vigueur sur les données à caractère personnel. Notre politique de
confidentialité est disponible sur simple demande, ainsi que sur notre site consommateurs.
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter, vous pouvez vous désinscrire ici
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour l’exercer, merci de nous contacter en cliquant ici